L’initiative « Vers une alliances des villes européennes face à l’extrémisme violent » est destinée à créer un espace européen pour l’échange d’expériences et d’information sur les pratiques prometteuses, les programmes existants et les outils sur la prévention de la radicalisation menant à l’extrémisme violent. Il s’agit également de contribuer au renforcement des capacités et au développement d’initiatives locales pilotes grâce à de l’assistance telle que la formation.

Cette initiative est portée par le Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l’Europe, une assemblée politique pan-européenne représentant plus de 200 000 autorités locales et régionales de 47 États européens qui promeut à l’échelle locale les valeurs clés du Conseil de l’Europe – droits de l’homme, démocratie et état de droit – et le Forum européen pour la sécurité urbaine (Efus), le seul réseau européen de collectivités locales dédié à la sécurité urbaine, regroupant près de 250 villes et régions et actif depuis 28 ans.

Concrètement, cette initiative s’appuiera sur les activités prévues dans la Résolution 381 (2015) et la Recommandation 371 (2015) du Congrès sur « Combattre la radicalisation sur le terrain : le rôle des autorités locales et régionales » ainsi que sur les projets de l’Efus LIAISE et LIAISE 2 (Local Institutions Against Extremism-Institutions locales contre l’extrémisme), qui sont cofinancés par la Commission européenne.

Lancée par deux organisations européennes bien établies qui rassemblent des autorités locales et régionales, l’initiative « Alliance des villes européennes contre l’extrémisme violent » s’appuiera sur et travaillera en partenariat avec les structures et réseaux existants. Elle fonctionnera en partenariat avec le réseau Strong Cities Network et pourrait constituer un complément local au réseau de l’UE Radicalisation Awareness Network (RAN).